AFRIQUE : Inauguration du pont de la SénéGambie par les deux chefs d’états Sénégalais et Gambien à hauteur de 50 milliards.

AFRIQUE : Inauguration du pont de la SénéGambie par les deux chefs d’états Sénégalais et Gambien à hauteur de 50 milliards.

0
Le Président sénégalais Macky SALL et le président gambien Adama barrow sur le pont de la senegambie /reveildafrique

21 janvier 2019 – Farafégné (Gambie), – Les populations du Sénégal et de la Gambie doivent travailler à raffermir les liens entre leurs deux pays, au risque d’être dépassées par les événements, a indiqué, lundi, à Farafégné, le président gambien Adama Barrow. M. Barrow intervenait lors de l’inauguration du pont construit sur le fleuve Gambie à Farafégné, en présence de son homologue sénégalais Macky Sall avec qui il présidait cette cérémonie officielle.

 

Dans son discours, le président Macky Sall a indiqué que « ce 21 janvier est un jour historique dans les relations anciennes de parenté, d’amitié et de bon voisinage entre le peuple gambien et celui sénégalais. C’est aussi un grand jour pour l’Afrique pour sa marche inexorable vers son unité. Séparés par l’histoire et unis par sa géographie, ses liens de sang et unis par un destin commun. Plus qu’un pont,  cette infrastructure grandiose porte le symbole de ces liens de fraternité Sénégambienne. Ces liens qui font que chaque gambien de sent chez lui et chaque sénégalais chez lui en Gambie. Ensemble dans cet esprit de fraternité, nous avons travaillé avec le soutien du groupe de la BAD pour réaliser un vieux rêve des deux rives du fleuve Gambie ».


« Si nous sommes ici aujourd’hui en acteurs et témoins de l’histoire, c’est surtout grâce à une volonté politique affirmée et traduite en acte. Je tiens à remercier mon frère le président Barrow pour son leadership et son engagement résolu sans lequel ce majestueux pont n’aurait pas pu voir le jour. Je remercie la BAD (Banque africaine de développement) pour son précieux soutien pour la réalisation de ce pont », note le chef de l’Etat.

Selon le président Sall, la BAD est devenue plus qu’un partenaire au développement. Elle est une véritable amie de nos pays qu’elle soutient dans tous les domaines y compris ceux plus difficile. C’est à dire des infrastructures lourde comme ce grand pont. Le TER (Train express régional) que nous avons inauguré  porte le témoignage vibrant qui nous lie avec la BAD. Monsieur le vice-président de la BAD, soyez nos interprètes auprès du président. Nous lui exprimons notre gratitude et notre soutien. Je félicite le ministre et remercie nos partenaires, notamment Arezki, qui a terminé le chantier dans des circonstances particulières mais qui nous a fait honneur en tant que compagnie national et gambienne en livrant dans les délais l’ouvrage.

Pour M.Barro , ce dernier a laissé entendre que les deux pays sont « condamnés à s’unir parce que telle est la volonté de Dieu qui leur a donné les mêmes langues, les mêmes habitudes alimentaires, la même géographie et la même histoire ».

Il a insisté sur le rôle que jouera ce pont financé à hauteur de 50 milliards de francs CFA par la Banque africaine de développement (BAD) est appelé à jouer dans le processus d’intégration des pays africains, ajoutant que cette infrastructure « n’appartient ni au Sénégal ni à la Gambie mais au peuple sénégambien qui doit tout faire pour l’entretenir ».

Outre le renforcement des relations sénégambiennes, le président gambien estime que ce pont jouera « un rôle important » pour le compte des échanges commerciaux entre les pays de l’Afrique de l’Ouest.

Il a remercié le président Macky Sall qui selon lui « a tout fait pour rétablir dans ses droits le peuple gambien dont la volonté a failli être remise en cause par les derniers événements » survenus lors de la dernière élection présidentielle gambienne.

Adama Barrow faisait allusion au refus de Yaya Jammeh de quitter le pouvoir, après avoir lui-même reconnu sa défaite à cette consultation électorale.

Il a finalement été contraint à s’exiler suite à une intervention des forces de la CEDEAO dont faisaient partie des forces sénégalaises.

 

Inauguration du Pont de la Sénégambie : Les Ziguinchorois poussent un grand ouf de soulagement

Après l’inauguration du pont de Faraféni, les Ziguinchorois ont poussé un grand ouf de soulagement, tous les citoyens ont félicité la réalisation de cet ouvrage. Un ouvrage selon eux, qui constitue une épine ôtée de leur pied. Avec ce pont, les tracasseries au bac sont désormais finies. In fine, ils félicitent et remercient les deux présidents, Macky Sall et Adama Barro qui ont acté ce vieux rêve de la population.

 

 

 

Abdou Latif Mansaray

Reveil d’afrique

Facebook Comments

Leave a Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Lire Aussi

Venezuela: Juan Guaido appelle à manifester mercredi et samedi

Après l’immense manifestation du 23 janvier au cours