Macky Sall fixe les priorités de son quinquennat

Macky Sall fixe les priorités de son quinquennat

0

Le chef de l’État sénégalais a prêté serment devant le Conseil constitutionnel, en présence de plusieurs dirigeants africains, dont le Nigérian Muhammadu Buhari, l’Ivoirien Alassane Ouattara et le Rwandais Paul Kagamé.

Évoquant les priorités de son quinquennat, il a promis de « forger l’image d’un nouveau Sénégal, un Sénégal plus propre dans ses quartiers, ses villages, ses villes. En un mot, un Sénégal avec zéro déchet ». Selon lui, « des mesures vigoureuses » seront prises pour y arriver.

Macky Sall souhaite « mettre fin à l’encombrement urbain, à l’insalubrité, aux occupations illégales de l’espace public et aux constructions anarchiques dans des zones inondables », des difficultés auxquelles sont confrontées de nombreuses villes sénégalaises.

Macky Sall, réélu le 24 février face à quatre candidats de l’opposition, a également annoncé un programme de construction de 100 000 logements pour les cinq prochaines années, afin de permettre à ses compatriotes de vivre dans « un logement décent et à un coût accessible ».

 

La jeunesse fera aussi partie de ses priorités, a-t-il déclaré, promettant de fournir « des efforts encore plus soutenus » pour l’emploi des jeunes.

Pour y arriver, des programmes dédiés à l’apprentissage aux métiers seront mis en œuvre avec la contribution du secteur privé et de l’Office national de la formation professionnelle. D’après Macky Sall, au moins un centre de formation professionnelle et technique sera construit dans chacun des 45 départements du pays.

Il souhaite « un dialogue sans exclusive, constructif et ouvert » avec une opposition qui, tout en s’abstenant de déposer des recours, conteste les résultats le donnant vainqueur de l’élection présidentielle.

« Si cette élection du 24 février 2019 a été si particulière, c’est aussi, et peut-être surtout, parce que de nouvelles perspectives économiques semblent s’ouvrir à notre pays. Elles en ont décuplé les enjeux et exacerbé les passions », a souligné le président du Conseil constitutionnel, Pape Oumar Sakho, faisant allusion à la production de pétrole et de gaz attendue à partir de 2021-2022.

« En vous renouvelant leur confiance, vos concitoyens ont pour le moins validé votre bilan et adhéré à votre projet de société », a ajouté M. Sakho en recevant le serment du chef de l’État.

 

Macky Sall a été réélu avec 58,26 % des voix, loin devant l’ancien Premier ministre Idrissa Seck (20,51 %), le député Ousmane Sonko (15,67 %), l’universitaire Issa Sall (4,07 %) et l’ancien ministre Madické Niang (1,48 %).

Deux candidats de l’opposition, l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, et l’ancien ministre Karim Wade, ont été empêchés par le Conseil constitutionnel d’être candidats en raison de condamnations judiciaires pour détournement de deniers publics.

Regardez cette vidéo sur les réalisations faites et les défis à relever par Macky Sall :

Le président du Sénégal Macky Sall, reproches et défis
Source RFI

Reveil d’Afrique Sangomar

Facebook Comments

Leave a Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Lire Aussi

Libye-Tunisie: le rapatriement d’armes françaises tourne au feuilleton

Intercepté le 14 avril à la frontière tunisienne